12

April

2011

1

The New York City Directories/Les Répertoires de New York

by Smithsonian Digital Library

The New York City Directories

I am currently a conservation graduate student at the Institut National du Patrimoine in Paris and I have been accepted in the Book Conservation Lab in the Preservation Department at the Libraries to complete part of my 4th year internship requirement. One of the projects I am involved with is the conservation of a collection of New York City Directories (dating from the 18th—20th century) from the Cooper-Hewitt Museum Library. Since they are scheduled to be digitized, many will need treatment. A number of the early volumes contain their original marbled paper from the early 19th century; later editions are covered in printed advertisements. All this information can be useful for future scholarship of the book and therefore, I have worked to keep as much intact as possible.

1.Before treatment

Samples of books before treatment

The directories vary in size and materials used, but most suffer the same types of wear; detached boards, torn pages, detached text-blocks. There is evidence that there have been efforts to address these issues in the past – as many of the spines have been recovered in buckram at a later date.

I first evaluated the entire collection’s condition by completing condition reports. I distinguished each by choosing from 4 levels of treatment possibilities ranging from no treatment necessary to full rebinding. It was decided, that due to the size of the collection that only those needing full rebinding would be receive photographic documentation.

Typical damage to books

I realize that dealing with an entire collection means to see the bigger picture: the treatments must be consistent and logical. So, I followed the same approach by the time conservation treatment began:

  • Surface dirt was removed with a vulcanized rubber sponge
  • Acidic and brittle spine linings were removed, replacing with layers of Japanese paper
  • Loose pages were reattached
  • Hollow back spines were placed on some of the volumes to reduce stress on the spine covering when opened
  • The text block was reattached to the case; joints were reinforced to strengthen the entire unit

In order to prepare for digitization, I had to be sure that most of the inside margins of the text were visible when the books were open. In many cases, removing the old spine lining and replacing with newer Japanese paper guaranteed a good opening of the book. However, one of the directories was later rebound in buckram, restricting the opening and obscuring the text in the gutter margin. The decision was made to remove the case binding. This freed the spine to move more naturally, allowing for full page scanning. In lieu of replacing with another new binding, I have made a phase wrapper to protect the text block.

Complete pages were missing from some volumes, but replacement leaves had previously been created from microfilm copies. These were loosely joined to the directories. I tipped them into the binding at the appropriate locations.

Several repairs to the pages were necessary. The center horizontal section of one page was missing and the remaining parts were loose. I re-joined the sections of the page by creating a Japanese paper fill. I then reattached the leaf to the text block.

Since these directories have passed through the hands of so many owners, most have made their mark with an autographed signature or miscellaneous notes. The earlier texts included annotations with iron gall ink, whose corrosive qualities have damaged the paper. I lined 2 loose damaged pages containing iron gall ink with japanese paper and Klucel-G in order to strengthen the paper substrate, and reattached them to the text block.

13.Lining 1 verso + 2 recto

Views of the linings

So far, in six weeks, 100 books have been documented of which 31 have been treated.

More photographs of the repair process can be viewed on the Libraries' Book Conservation lab Flickr page.

Emanuelle Couvert

……………………………………………………………………

Les Répertoires de New York

Dans le cadre de la formation au métier de restaurateur du patrimoine à l`INP les étudiants doivent effectuer un stage obligatoire de 6 mois à l`étranger. J`ai choisi d`effectuer une partie du mien dans l’atelier de restauration de livres de la Smithsonian Institution Libraries.

L’un des projets auquel on m’a associé est la restauration d’une collection d’annuaires de la ville de New York (XVIII-XXe siècles) provenant de la Cooper Hewitt Museum Library. Ces ouvrages doivent être restaurés afin de permettre leur numérisation. Quelques uns possèdent encore leur couvrure originale du début du 19e siècle. Les éditions plus récentes présentent des publicités imprimées et contrecollées sur les plats. Tous ces éléments sont intéressants sur le plan historique, j’ai donc tenté de les conserver intact autant que possible.

2.Before treatment (2)

Exemples d’annuaires

La taille et les matériaux qui constituent ces ouvrages varient, mais la plupart souffrent du même type de dégradations : plats détachés, pages cornées, couture rompue… Beaucoup d’ouvrages ont bénéficié de réparations antérieures, de nombreux dos originellement en cuir ont ainsi été remplacés par de la toile afin de maintenir les plats et le bloc texte ensemble.

J’ai tout d’abord évalué l’état de conservation de l’entière collection en réalisant des constats d’états pour chaque ouvrage. J’ai ainsi déterminé 4 niveaux de traitement : depuis « aucun traitement nécessaire » jusqu'à « reprise de la reliure », le 4e niveau étant attribué aux ouvrages dont le papier , trop acide et cassant, ne permet pas la numérisation. Aux vues de la quantité d’ouvrage, il a été décidé que seuls les livres nécessitant une reprise de la reliure (niveau 3) bénéficieraient d’une documentation photographique.

Exemples de livres nécessitant une reprise de la reliure

Les traitements ont ensuite pu débuter. J’ai réalisé qu’avoir à traiter une collection entière impliquait d’avoir une vision d’ensemble sur la collection, de manière à effectuer des traitements cohérents et logiques. J’ai donc traité les ouvrages en suivant la même approche :

  • Dépoussiérage à l`aide d`une gomme latex
  • Retrait de l’ancienne apprêture en papier acide (et cassant) et pose d’une nouvelle apprêture en papier japonais
  • Rattachement des feuillets détachés
  • Pose d’un soufflet pour soulager la couvrure des contraintes générées à l’ouverture de l’ouvrage
  • Remboitage du corps d’ouvrage et du bloc texte. Pose de charnières intérieures pour consolider le tout.

Pour que la numérisation soit possible, l’ouvrage doit pouvoir s’ouvrir suffisamment. Dans la plupart des cas, le retrait de l’ancienne apprêture et son remplacement par une nouvelle, plus adaptée, a permis d’obtenir une ouverture suffisante. Un des ouvrages avait bénéficié d’une re-reliure. Cependant, la nouvelle couvrure bloquait l’ouverture de l’ouvrage rendant la numérisation impossible. Comme elle n’était pas originale, nous avons décidé de déposer cette reliure ainsi que l’ancienne apprêture, libérant ainsi le corps d’ouvrage des contraintes imposées par cette reliure. J’ai enfin créé une pochette de conservation pour protéger cet ouvrage.

Certaines pages étaient également manquantes (probablement arrachées). Ces pages avaient été microfilmées sur d’autres éditions et posées dans les ouvrages. Afin d’éviter toute perte d’information, je les ai attachées dans la reliure à la place adéquate.

Il a également fallu effectuer quelques interventions sur le papier, notamment aux endroits où la couture était rompue. Voici l’exemple d’une page partiellement lacunaire. J’ai comblé les parties manquantes à l’aide de papier japonais afin de reconstituer la page. J’ai utilisé ce comblement pour rattacher la page au corps d’ouvrage.

Une autre part historique importante liée à ces annuaires vient du fait qu’ils ont appartenu successivement à différentes personnes. Beaucoup d’entre eux présentent la trace de cette circulation via des annotations, signatures et autres dessins. Le plus souvent ces annotations ont été faites à l’encre métalogallique qui, avec le temps, a fini par endommager le papier. J’ai doublé deux pages altérées par l’encre à l’aide de papier japonais et de Klucel G® afin de consolider le papier, en évitant tout apport d’eau. J’ai ensuite utilisé ce doublage pour rattacher ces pages au corps d’ouvrage.

14. Lining 2 verso

Vues des pages doublées

Ainsi, en moins de deux mois, 100 ouvrages ont été constatés et 31 ont été restaurés.

Plus de photos du processus de réparation peut être consulté sur les page de Smithsonian Libraries du Livre Lab sur Flickr.

Emanuelle Couvert

One thought on “The New York City Directories/Les Répertoires de New York

Leave a Reply


*

Need something?

Search

Latest Tweets

Categories

Archives